Le Pacha sans sa Mama - un récit d'aventure, original et poétique

Le mot de l'auteur


Le Pacha sans sa Mama est un récit de voyages mêlant poésie, romantisme et aventure. Il se veut sans prétention et accessible à tout type de lecteurs.

Nous sommes en Juillet lorsque je fuis mon pays pour quelques mois. Mon pays, je l'aime, mais il me fait souffrir. Cette souffrance a un nom bien sûr, le nom d'un homme. Alors, pour oublier son nom, je décide d'aller vivre mes rêves : partir à la rencontre des animaux. Depuis tout petit déjà, je vis à leur rythme. Né dans un petit village de quelques dizaines d'habitants, mon quotidien, c'était les chevaux, les ânes, les poules... Avec mes parents, c'était le zoo, très souvent. Il faut dire que mon grand père lui aussi m'avait transmis cet amour de la nature...

Après de nombreuses recherches, j'ai quitté mon confort - et l'ennui - parisien pour me confronter à la jungle Bolivienne. J'y serai volontaire dans deux parcs différents. Le rêve de toute une vie, bien que je sois encore très jeune, enfin réalisé. Dans l'Amazonie, la vie est tellement simple, riche, et parfois même terrifiante. Être volontaire, là-bas, ce n'est pas nettoyer une cage, c'est s'occuper intégralement d'un animal. Si c'est un ours, attention à ne pas vous faire courser, ce pourrait être la dernière fois. Si ce sont des singes, veillez à ce que le mâle alpha ne soit pas trop votre ennemi. Car là-bas, vous vivez aux bons désirs de l'Amazonie...

Mais finalement, même promener un puma s'avère être une épreuve moins compliquée que de refaire battre un coeur âbimé...

Le cahier, devenu livreCommande franceCommande autre pays

Un récit... et des chansons !


Les premières lignes du livre sont apparues un peu par hasard. Je n'avais pas prévu d'écrire un récit de voyage. Un jour que j'avais terminé mes travaux quotidiens dans la réserve où j'étais bénévole, j'ai retrouvé un petit cahier acheté à Oruro. Je le trouvai tellement beau avec ses rayures aux couleurs typiquement boliviennes. C'est alors que j'ai commencé à écrire.

Dans la jungle, j'avais de nombreux moments pour réfléchir. Penser, c'est une bonne chose pour l'esprit. Et c'est en marchant avec un puma devant moi, et un autre derrière que j'ai commencé à siffloter mes premières chansons. Elles venaient au fil de mes humeurs, et ont fini par prendre une place très importante dans mon livre.

Finalement, j'ai décidé de ne pas y ajouter d'instrumentale. On n'a pas d'instruments dans la jungle, j'ai imaginé des chansons toutes simples ! Aujourd'hui, je souhaite donner une seconde vie à mon voyage, voilà pourquoi l'introduction de mon livre est une invitation aux compositeurs : vous êtes musiciens, créez vos musiques, selon votre ressenti de la chanson. Appropriez-vous ses paroles, partez à l'aventure avec moi, et finalement ce livre sera aussi un peu le vôtre !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×